Vitrectomie en Côte-d’Ivoire (Abidjan et Bouaké)

La vitrectomie en Côte d’Ivoire, notamment à Abidjan et à Bouaké, est une intervention chirurgicale relativement avancée, principalement utilisée pour traiter des problèmes oculaires complexes, tels que les décollements de rétine, les hémorragies vitréennes, les membranes épirétiniennes contractées, et d’autres affections graves touchant le vitré de l’œil.

Il est vrai que les problèmes oculaires, en particulier chez les personnes âgées, sont courants en Côte d’Ivoire, comme dans de nombreux autres pays de l’Afrique. La demande de vitrectomie en Côte d’Ivoire est élevée en raison de la prévalence de ces affections oculaires liées à l’âge.

Toutefois, l’accès aux traitements avancés tels que la vitrectomie peut être limité dans certains pays en développement, y compris la Côte d’Ivoire. En raison de cette limitation, de nombreux patients pouvaient choisir de se rendre à l’étranger, dans des pays disposant d’infrastructures médicales plus développées, pour subir une vitrectomie.

Les défis potentiels auxquels la Côte d’Ivoire et sa capitale Abidjan pouvaient être confrontées pour fournir des services liés à la vitrectomie incluaient le manque d’infrastructures médicales spécialisées, le besoin de former davantage de professionnels de la santé qualifiés dans ce domaine, et peut-être des contraintes budgétaires.

Où aller pour faire une vitrectomie sûre ?

Si un résident de la Côte-d’Ivoire envisage de subir une vitrectomie et qu’il recherche des destinations sûres, plusieurs pays offrent des services médicaux de qualité.

Tunisie

La Tunisie est devenue une destination médicale prisée, offrant des services de santé de qualité à des coûts compétitifs. Des établissements médicaux en Tunisie, notamment à Tunis, peuvent proposer des procédures telles que la vitrectomie.

Turquie

La Turquie est reconnue pour ses installations médicales modernes et son personnel qualifié. Des villes comme Istanbul et Ankara disposent de nombreux hôpitaux offrant des services ophtalmologiques de pointe, y compris la vitrectomie.

Maroc

Bien que le Maroc propose des services médicaux, il peut être judicieux de vérifier la disponibilité des installations spécialisées en ophtalmologie. Les grandes villes comme Casablanca peuvent offrir davantage d’options.

France

La France est dotée d’installations médicales de premier plan et de chirurgiens ophtalmologiques hautement qualifiés. Des villes telles que Paris sont réputées pour leurs services médicaux de qualité.

Lorsque vous choisissez de subir une intervention à l’étranger, il est important de planifier un séjour suffisamment long pour permettre une récupération adéquate après la vitrectomie. Un mois est une estimation raisonnable pour garantir un suivi médical approprié et minimiser les risques liés au voyage prématuré après l’opération.

Prix de la vitrectomie en Côte-d’Ivoire et à l’estranger

Pays Prix en Côte d’Ivoire ( Abidjan & Bouaké ) Prix en France Prix en Turquie Prix au Maroc Prix en Tunisie
Tarif chirurgie trou maculaire ou vitrectomie (en euros) 2000 – 5000 8000 – 15000 4000 – 8000 3000 – 6000 3000 – 7000

Devis express

Que vous ayez choisi le Maroc, la Tunisie ou la Turquie comme destination, notre agence vous offre une expertise complète. Grâce à notre connaissance approfondie des établissements médicaux, des praticiens renommés et des protocoles médicaux de qualité, nous sommes en mesure de personnaliser votre expérience de tourisme médical pour répondre à vos besoins spécifiques.

En travaillant avec notre agence, vous bénéficierez de services complets, de la coordination des rendez-vous médicaux à la gestion des déplacements et de l’hébergement. Nous nous engageons à rendre votre séjour médical aussi confortable et sans souci que possible, vous permettant de vous concentrer sur votre bien-être.

Contactez-nous dès aujourd’hui pour explorer comment nous pouvons faciliter votre voyage vers une meilleure santé, que ce soit au Maroc, en Tunisie, en Turquie ou dans d’autres destinations de qualité en matière de soins de santé.

Vitrectomie : définition

La vitrectomie est le nom donné à la chirurgie rétinienne la plus courante. Ce nom fait référence à l’ablation du vitré, le gel qui remplit l’œil de l’intérieur.

L’ablation de ce gel est essentielle pour permettre au chirurgien d’accéder à la rétine elle-même, qui se trouve derrière le vitré

La vitrectomie est utilisée pour traiter diverses maladies oculaires, les plus courantes étant le décollement de la rétine, l’hémorragie du vitré, le trou de la macula, l’ablation de la membrane épirétinienne et la rétinopathie diabétique.

Comment la vitrectomie est-elle pratiquée ?

La vitrectomie commence par la mise en place de trocarts dans l’œil, que le chirurgien utilisera pour voir et effectuer les manœuvres nécessaires. Les trocarts sont des trous par lesquels les instruments pénètrent dans l’œil, à l’instar d’une laparoscopie vidéo du ventre.

  • En général, 3 ou 4 trous sont pratiqués dans la sclérotique (partie blanche de l’œil), appelés sclérotomies.
  • Dans le premier trou, on place une canule par laquelle pénètre un sérum spécial, appelé BSS (solution saline équilibrée), qui remplira l’œil pendant l’opération. Il s’agit de la canule de perfusion.
  • Dans la deuxième sclérotomie, une sonde d’éclairage est introduite, avec une fibre optique à l’extrémité de laquelle sort un projecteur qui permet de voir à l’intérieur de l’œil.
  • La troisième sclérotomie permet au chirurgien d’utiliser différents types d’instruments, tels que le vitréophage (un instrument qui aspire le gel vitré en toute sécurité), des micro-pinces, un laser, une cautère, des micro-ciseaux, etc. en fonction de l’intervention.

Parfois, le chirurgien pratique un quatrième trou par lequel passe une autre sonde d’éclairage. De cette façon, il n’a pas à tenir la lumière d’une seule main, ce qui lui permet d’utiliser deux instruments simultanément.

On se demande souvent si la vitrectomie est dangereuse. L’œil est un petit organe, d’un volume d’environ 6,5 ml et d’un diamètre de 2,5 cm. Par conséquent, tout mouvement à l’intérieur de l’œil doit être très prudent et requiert une grande habileté de la part du chirurgien, mais l’opération est considérée comme très sûre tant qu’elle est effectuée dans de bonnes conditions.

Vitrectomie avec implant à gaz ou huile de silicone ?

Comme indiqué précédemment, lors d’une vitrectomie, l’ensemble du gel vitréen est retiré et un produit doit être mis à sa place, il s’agit des substituts vitréens.

Le vitré a une fonction embryologique, c’est-à-dire qu’il participe à la formation de l’œil pendant la grossesse, mais chez l’adulte, il n’a qu’une fonction de remplissage et son retrait ne cause aucun dommage à la vision ou à l’œil.

Le vitré peut être remplacé par de l’air, du sérum BSS, un type de gaz et un matériau appelé huile de silicone. La décision dépend en grande partie du type et de la complexité de l’intervention chirurgicale.

En général, l’air ou le sérum physiologique sont utilisés dans les opérations moins complexes et/ou dans les cas qui n’impliquent pas de décollement de la rétine.

Contrairement à l’air et au sérum physiologique, le gaz a pour fonction de « pousser » la rétine en place, de la maintenir collée ou de laisser une zone de la rétine « sèche », sans contact avec les fluides intraoculaires.

C’est pourquoi le gaz est normalement utilisé dans les décollements de rétine et les trous de la macula. Deux types de gaz sont utilisés : le C3F8 et le SF6. Comme tout gaz, il peut se dilater lorsque la pression atmosphérique diminue (augmentation de l’altitude, par exemple) ou se contracter lorsque la pression atmosphérique augmente (diminution de l’altitude).

vitrectomie cote d'ivoire

Lorsque on utilise du gaz à l’intérieur de l’œil, il est essentiel d’indiquer au patient de rester à l’altitude à laquelle l’opération a été réalisée. En général, le chirurgien demande qu’il n’y ait pas de variation de plus de 700 mètres à partir du site chirurgical.

Les voyages en avion sont donc prohibitifs et peuvent conduire à une cécité complète en raison de l’augmentation de la pression oculaire causée par l’expansion du gaz. Lentement, le gaz implanté est absorbé et remplacé par un liquide produit à l’intérieur de l’œil.

Ce processus prend généralement entre 1 et 2 mois, et les recommandations de contrôle de l’altitude doivent être respectées jusqu’à ce que le gaz soit complètement absorbé. En revanche, bien que l’absorption complète prenne autant de temps, le processus de remplacement du gaz par l’humeur aqueuse commence dès la fin de l’intervention chirurgicale.

Comme le gaz, l’huile de silicone sert également à occuper l’espace intraoculaire, en « poussant » la rétine à sa place. Comme elle n’est pas résorbable, tant qu’elle est à l’intérieur de l’œil, elle remplit cette fonction.

Le gaz, en revanche, perd rapidement sa capacité à remplir tout l’œil, car il commence à être absorbé à la fin de l’opération. Mais si l’huile de silicone est « meilleure » pour « pousser » la rétine en place, pourquoi n’utilise-t-on pas toujours cette substance à la place du gaz ? Pour plusieurs raisons !

Comme elle n’est pas résorbable, il faut procéder à une nouvelle opération pour retirer l’huile de silicone. Cette intervention est généralement réalisée 6 semaines à 6 mois après la première opération. Dans certaines situations particulières, l’huile de silicone peut être laissée en place plus longtemps.

En outre, l’huile peut provoquer une augmentation de la pression oculaire, une inflammation de l’œil et, plus rarement, une toxicité oculaire.

Quelle est la durée d’une vitrectomie ?

Cela dépend beaucoup de la complexité de chaque cas, mais en général l’opération dure entre 30 et 90 minutes.

La vitrectomie est-elle pratiquée sous anesthésie générale ?

En règle générale, la vitrectomie est réalisée sous anesthésie derrière l’œil (bloc rétrobulbaire), ce qui empêche le patient de ressentir la douleur et de bouger l’œil pendant l’opération. Le chirurgien pratique également une sédation veineuse légère, qui permet au patient de se sentir à l’aise et de dormir pendant l’intervention.

Les enfants, les cas les plus longs ou les patients qui ont la phobie d’avoir un tissu (champ opératoire) sur le visage peuvent être opérés sous anesthésie générale.

Est-il possible d’effectuer une opération de la cataracte en même temps qu’une vitrectomie ?

Non seulement c’est possible, mais combiner vitrectomie et chirurgie de la cataracte est généralement indiqué ! C’est ce qu’on appelle la chirurgie combinée.

L’inflammation générée par cette proximité provoque généralement des cataractes précoces, quelques mois après la vitrectomie. De plus, la présence du cristallin empêche d’atteindre le gel vitré à l’avant de l’œil, ce qui peut être néfaste dans certains cas.

D’autre part, on peut choisir d’essayer de préserver un cristallin sain chez les jeunes patients, même s’il y a un risque de formation de cataracte.

Comment voit-on après une vitrectomie ?

Le meilleur scénario, en ce qui concerne la vision post-opératoire, est sans aucun doute de remplacer le vitré par du sérum BSS. Dans ce cas, la vision tend à se rétablir très rapidement, en moins d’une semaine.

Dans le cas d’implants d’air ou de gaz, la vision est très floue dans la période post-opératoire immédiate. La vision s’éclaircit généralement de haut en bas en quelques jours dans le cas de l’air et en quelques semaines dans le cas du gaz.

Avec l’huile de silicone, en revanche, la vision a tendance à être moins bonne qu’avec le sérum, mais meilleure qu’avec le gaz. L’huile de silicone modifie le degré de l’œil et peut ajouter jusqu’à environ 6 degrés d’hypermétropie !

La vitrectomie est-elle douloureuse ?

En général, la vitrectomie ne fait pas mal, ni pendant l’opération, ni sous anesthésie, ni dans la période post-opératoire, et c’est une opération très confortable.

Dans certaines situations, comme l’introflexion sclérale (pour en savoir plus sur la chirurgie du décollement de la rétine, cliquez ici), il peut y avoir un peu plus de gêne temporaire. Il y a parfois une sensation de sable due à la présence de sutures (points de suture) dans l’œil. En général, les points de suture tombent d’eux-mêmes au bout de quelques semaines.