La reduction mammaire Tunisie est une chirurgie esthétique et reconstructrice hautement sollicitée par les femmes qui souhaitent vraiment se débarrasser de l’hypertrophie de leurs seins.
A travers des chirurgiens compétents, le Centre International Carthage Médical a pu se démarquer des autres centres hospitaliers spécialisés.
reduction mammaire Tunisie

Qu’est ce que l’hypertrophie mammaire ?

C’est une sorte de pathologie bénigne qui se caractérise par un volume très important des seins provoquant parfois quelques disgrâces comme les douleurs dorsales, le frottement, les irritations et la gêne psychique lors du port de vêtements cintrés.

Comment se déroule une reduction mammaire Tunisie ?

Appelée également mastoplastie, elle ne peut être entamée qu’après un diagnostic approfondi des glandes mammaires et de l’état de santé de la patiente. Cette consultation est très importante pour spécifier les attentes de la patiente et pour prévenir les risques de complications.
Une fois la patiente est anesthésiée, le chirurgien commence à supprimer l’excédent glandulo-graisseux et cutané.
Puis, il procède à un remodelage bien précis du tissu glandulaire en rééquilibrant l’enveloppe cutanée à la glande restante. Enfin, le plasticien remonte la plaque aréolo-mamelonnaire. Les incisions glandulaires sont réalisées d’une façon minutieuse afin de sauvegarder les fonctions anatomiques de la poitrine (allaitement, sensibilité, etc).

Quelles suites opératoires pour une mastoplastie ?

Le repos total pendant quelques semaines, le port permanent de soutien-gorge et l’arrêt du tabac et de toute activité sportive pendant quelques semaines sont nécessaires, voire même obligatoires à la cicatrisation des plaies et l’obtention d’un résultat parfait.

Le résultat et les risques de complications

En fonction de l’envergure de la partie mammaire à retirer, le résultat de ce type d’intervention esthétique dans les blocs opératoires du Centre International Carthage Médical est toujours satisfaisant et durable.
Néanmoins, il existe parfois de rares complications dues dans la majorité des cas à l’insouciance de la patiente vis-à-vis des recommandations du chirurgien ou à une prise de poids excessive pendant la période de convalescence. Les conséquences se traduisent par l’apparition d’hématomes, de phlébites, de problèmes respiratoires, etc.